Textes

Magazine online
Art&
NYU in France & Isabelle de Maison Rouge 

Magazine d’art en ligne, Art&, apériodique, se démarque de la presse-papier traditionnelle par son non respect des codes habituels et se refuse à céder à la dictature de l’urgence et de l’actualité. Les sujets, à partir de l’art le plus contemporain, sont fouillés et souvent traités à plusieurs voix, donnant une diversité de points de vue en offrant la possibilité de creuser les pistes de réflexions.
Objectif : croiser les regards, oser la créolisation et le métissage, ouvrir des horizons hors des sentiers battus, loin des idées reçues, susciter les rencontres…

Quel statut pour l’art à la marge ?

artpress, mai 2015, n°422, p.85-87

En 1913, Marcel Duchamp s’interrogeait déjà sur une question cruciale dans l’art contemporain: « Peut-on faire des œuvres qui ne soient pas d'art? ». Le Palais de Tokyo répond par l’affirmative dans son exposition Le bord des mondes en présentant des œuvres qui agissent à la frontière entre l’art et l’invention et qui sont plus le fait de chercheurs. Ne convient–il pas de regarder également l’autre bord ?

Une œuvre peut-elle en cacher une autre ?
Participation au Prix de l’AICA - 2014 

Magazine d’art en ligne, Art&, apériodique, se démarque de la presse-papier traditionnelle par son non respect des codes habituels et se refuse à céder à la dictature de l’urgence et de l’actualité. Les sujets, à partir de l’art le plus contemporain, sont fouillés et souvent traités à plusieurs voix, donnant une diversité de points de vue en offrant la possibilité de creuser les pistes de réflexions.
Objectif : croiser les regards, oser la créolisation et le métissage, ouvrir des horizons hors des sentiers battus, loin des idées reçues, susciter les rencontres…

L’art sur le fil : une brève histoire du médium textile

revue critique d’art contemporain • n° 2 2018

De l’imaginaire antique et mythologique jusqu’à notre époque contemporaine l’homme à maille à partir avec la fibre. Depuis ses origines le sens du fil n’a pas changé, à travers le lien vital, il cristallise l’orientation de la vie.

Infusion du corps dans le paysage
Texte écrit pour l’exposition d’Harold Guérin,
Strates –Partition du vide – à la Capsule, Centre culturel André Malraux du Bourget 31 janvier – 30 mars 2019

La question du paysage et du rapport de l’homme à l’espace qui l’environne traverse le travail d’Harold Guérin de part en part. Par cette démarche il s’inscrit dans la poursuite de l’Histoire de l’art qui dès ses débuts exprime les liens qu’entretient l’être humain avec la nature.

Compte-rendu de l’exposition "Go Canny ! Poétique du sabotage"

Artshebdomedia 2018

Résistance, dissension, contestation, perturbation ou
encore dérèglement sont autant de notions explorées

Hélène Langlois
Texte pour le site internet de la photographe Hélène Langlois

laps, ce petit mot étrange et très court, qui sonne comme une cymbale, traduit un espace de temps écoulé, très court lui-même. laps, c’est le nom que donne Hélène Langlois à ses images réunies ici et qui se perçoivent comme une "collection" de micro-évènements, de moments intimes surpris au vol par l’objectif et l’oeil de la photographe et qui figent dans l’éternité l’instant fugace et le fixe sur le papier.

« Yann Dumoget » [Entretien]

OpticalSound, automne 2015

Dans cet entretien avec Yann Dumoget nous revenons sur certaines de ces œuvres en abordant trois grands axes principaux qui innervent son travail: 
Art et engagement
Art et économie
Projets participatifs

15 ans d’Art à HEC
Espace d’art contemporain HEC 1999 – 2014
Ouvrage collectif Sous la direction d’Anne-Valérie Delval
Bernard Ramanantsoa, Ariane Mayer, Isabelle de Maison Rouge, Philippe Coubetergues, Paul Dini, Alfred Paquement

Puisque, par nature, l’art actuel est en train de se faire, il ne peut par conséquent se limiter à un état défini, il reste fluctuant, s’écrivant continuellement au présent. Il intrigue ceux qui lui sont contemporains et qui,
forcément, s’interrogent, ne savent pas ce qui restera, sont surpris par la nouveauté et, n’ayant pas suffisamment de recul pour le juger, ne le comprennent pas et sont déroutés. De l’art contemporain, en effet, l’on peut dire tout et son contraire, en tout cas on a tout entendu.

Ariane Yadan, l’autoportrait à l’infrarouge

Texte d'Isabelle de Maison Rouge

Ariane Yadan fait de l’autoportrait une constante de sa pratique. C’est un work in progress, un travail en devenir, le témoin d’une existence ressentie et transmise, qui se poursuivra peut-être durant toute sa vie.

© 2020 par Isabelle de Maison Rouge

  • Blanc Icône Instagram
  • Facebook